logo du centre de thérapie stratégique

L'ÉCOLE DE PSYCHOTHÉRAPIE

L'École de spécialisation en psychothérapie brève stratégique, depuis sa fondation en 1988, est basée sur la méthodologie de l'apprentissage par la pratique, c'est-à-dire l'apprentissage par la pratique.
Le cursus, de nature résolument applicative et formatrice, privilégie l'expérience directe des traitement des cas cliniques et l 'apprendre en s'entraînant Stratégies de changement et communication thérapeutique. Tout cela dans le contexte concret de la psychothérapie.

Vous bénéficierez d'une formation réalisée dans le contexte concret de la psychothérapie, plutôt que dans des contextes artificiels de narration ou simplement de simulation de thérapie. Une véritable école de psychologie, avec de vrais patients sur lesquelles appliquer efficacement le modèle psychothérapeutique de l'école du professeur Nardone.

Reconnu par le ministère de l'éducation, Université et Recherche ( MIUR - DM 20/11/2000), l'école a également signé un protocole d'accord avec l'Ordre des Psychologues de Toscane. À la fin de École de spécialisation de quatre ans en psychothérapie Brief Stratégique un diplôme sera décerné permet l'exercice d'une activité psychothérapeutique conformément à l'art. 3 de la loi n° 56 du 18.02.1989.

La qualification à la profession de psychothérapeute équivaut à celle des écoles universitaires de spécialisation aux fins de participation à des concours publics (Ddl 4732 homologué le 3 novembre 2000), pour les postes de : psychologue pour la discipline de Psychothérapie et Médecin ou psychologue pour la discipline de Psychothérapie.

Venez nous rendre visite auJournée portes ouvertes ou demander des informations e participer aux sélections pour l'école de psychothérapie du Brief Strategic Therapy Center. Le nombre de membres admis est limité, remplissez le formulaire de demande. Ne manquez pas votre chance de devenir un bref psychothérapeute stratégique.

Dates de début de l'année universitaire
Janvier 2023

Dates des examens d'entrée

18 octobre 2022 (en ligne)

15 décembre 2022 (en ligne)

 

Frequenza
2 jours par mois (le week-end)

emplacements
Arezzo et Florence

Nardone Giorgio photo

PROF. GIORGIO NARDONE

Directeur de l'école

Giorgio Nardone, principal professeur de l'école il est le fondateur du Centre de Thérapie Stratégique d'Arezzo. Le centre fondé avec Paul Watzlawick, (dont Nardone est étudiant et héritier reconnu) où il exerce son activité de psychothérapeute. Aujourd'hui, il est considéré, à l'échelle internationale, la figure la plus importante de la tradition de l'école de Palo Alto.

Giorgio Nardone est reconnu tant pour sa créativité que pour sa rigueur méthodologique. Cette synthèse entre "l'artiste" et le "scientifique" qui lui a permis de créer des dizaines de techniques thérapeutiques innovantes et de formuler des protocoles de soins spécifiques, dont certains sont de véritables "Meilleure pratique" de la psychothérapie comme dans le cas des troubles phobiques obsessionnels et compulsifs et des troubles alimentaires.

Ses formulations théoriques d'application sont considérées comme une véritable "école de pensée" à laquelle les universitaires et les professionnels du monde entier s'inspirent.
Il tient depuis des décennies conférences et séminaires spécialistes et a présenté son travail jusqu'à présent dans plus de 36 pays dans le monde.

ILS PARLENT DE NOUS

CE QUE LES ÉTUDIANTS DISENT DE NOUS

Le Centre de Thérapie Stratégique

Le Centre de Thérapie Stratégique d'Arezzo est l'institut de recherche, de formation et de psychothérapie fondé en 1987 par Giorgio Nardone et Paul Watzlawick.

Et aussi siège de l'École supérieure de spécialisation pour médecins et psychologues en Bref Psychothérapie Stratégique (Brève Thérapie Stratégique Modèle de Giorgio Nardone) officiellement reconnu par le Ministère de l'Éducation, de l'Université et de la Recherche (MIUR), pour la délivrance du titre de Psychothérapeute.

L'Institut a été fondé dans le but de faire évoluer le modèle de Institut de recherche mentale de Palo Alto (Thérapie brève) vers une technologie thérapeutique plus avancée qui permettrait de meilleurs résultats en termes d'efficacité et d'efficience des traitements et la rendrait adaptable aux différentes cultures et s'adaptant, grâce à des stratégies et stratagèmes "ad hoc", aux plus importants formes de psychopathologie.

Ce projet initial a consolidé davantage 30 projets de recherche réalisé qui ont conduit à l'élaboration d'autant de protocoles thérapeutiques originaux qui représentent actuellement, dans de nombreux cas, les meilleures pratiques du secteur.

Ainsi, le modèle originel qui s'appliquait indifféremment à toutes les formes de perturbation est devenu un modèle différencié qui s'adapte solutions thérapeutiques aux différentes persistances psychopathologiques.

Au Centre de thérapie stratégique d'Arezzo, ils ont été traités directement par Giorgio Nardone ou sous sa supervision plus de 25.000 XNUMX cas de patients De partout dans le monde;

La plupart de ces thérapies ont été enregistrées sur bande vidéo et inventées la plus importante archive de cas cliniques existant dans le domaine de la psychothérapie. Les études réalisées sur l'échantillon montrent une efficacité générale du modèle égale à 89% des cas et une efficacité égale à une durée moyenne des thérapies de 7 séances. De plus, l'efficacité différentielle montre que pour certaines psychopathologies le Modèle se démarque encore plus dans les résultats.

Tout cela a fait du Centre de Thérapie Stratégique d'Arezzo le référence mondiale de la psychothérapie stratégique brève et une communication orientée vers le changement.

Le modèle clinique

L'approche stratégique brève de la thérapie est fondée sur des preuves (Szapocznik et al., 2008) et est reconnue comme une pratique exemplaire pour certaines psychopathologies importantes.

Modèle, formulé par Paul Watzlawick et évolué par Giorgio Nardone (Thérapie stratégique brève, Giorgio Nardone Model), ainsi que validé empiriquement et scientifiquement (Nardone, 2015 ; Pietrabissa, Gibson, 2015 ; Nardone, Salvini, 2014 ; Castelnuovo et al., 2011 ; Watzlawick, 2007 ; Jackson et al. 2018) en plus de 25 ans, a conduit, comme en témoignent les nombreuses publications qui ont vu le jour, (voir bibliographie annotée), à ​​la formulation de protocoles de thérapies courtes avancées, composés de techniques innovantes construit ad hoc pour débloquer les types particuliers de persistance des pathologies psychiques et comportementales les plus importantes.

Dès la première rencontre avec le patient, le modèle est orienté vers le changement ; en effet, on n'utilise pas une procédure de diagnostic classique, mais une technique avancée de diagnostic-intervention : le dialogue stratégique.

Ce protocole de conduite du premier entretien permet de se transformer, par un enchaînement de techniques spécifiques (questions stratégiques, paraphrases restructurantes, formules évocatrices et prescriptions finales), en un processus de recherche-intervention qui conduit le patient et le thérapeute à la découverte conjointe de "comment" le problème fonctionne et "comment" il peut être résolu.

Sur cette base, à la fin de la première séance, le indications thérapeutiques adapté au trouble présenté. Lors de l'entretien suivant, seront évalués les effets produits tant par le dialogue thérapeutique que par les prescriptions à mettre en œuvre.

En fonction des résultats, nous passons aux phases suivantes du modèle si celles-ci étaient positives, sinon nous analysons ce qui n'a pas fonctionné, en réajustant la thérapie en fonction des réponses aux manœuvres appliquées.

L'objectif d'une brève psychothérapie stratégique est la restructuration et changement des perceptions rigides du patient qui induisent ses réactions pathologiques. Pour y parvenir, l'intervention vise à rompre le cercle vicieux entre les tentatives de solution ratées mises en œuvre par le patient qui alimentent le trouble et sa persistance entretenue précisément par de telles réactions contre-productives. Par conséquent, les "tentatives de solutions" dysfonctionnelles doivent être remplacées par d'autres capables de rompre l'équilibre pathologique et de les transformer en solutions saines et fonctionnelles.

Stratégies et stratagèmes thérapeutiques adaptées à la situation problématique et à la forme spécifique d'expression du trouble. Comme déjà mentionné, le nombre de techniques thérapeutiques développées et formalisées par Giorgio Nardone et ses collaborateurs qui couvrent la plupart des formes de pathologie rencontrées en psychothérapie est abondant.

Parallèlement à ces stratégies et stratagèmes, des formes particulières de communication thérapeutique, capable de contourner les résistances au changement typiques de tout système humain, en particulier la communication « performative », le langage qui fait sentir aussi bien que comprendre et la communication « injonctive », c'est-à-dire le langage suggestif pour prescrire des actions ou des pensées auxquelles le patient s'y opposerait généralement.

C'est ce que Paul Watzlawick a appelé "Hypnothérapie sans transe".

Si l'intervention thérapeutique produit les effets escomptés, on passe à la phase de consolidation de celles-ci à travers un processus de redéfinition des changements opérés et des ressources et capacités que le patient a montré qu'il pouvait mettre en œuvre.

Le tout dans le but de le guider pour conquérir le autonomie complète et indépendance personnelle. À cette fin, chaque technique utilisée est également élucidée de manière à ce que l'ancien patient puisse la chérir pour son avenir.

La formation comprend, conformément aux dispositions du Ministère de l'Éducation nationale, de l'Université et de la Recherche (MIUR), des heures théoriques, des heures pratiques, des exercices, l'examen d'études de cas, des heures d'étude individuelle. Cette activité se déroule toujours sous la supervision du Comité Scientifique et est animée par l'équipe pédagogique.

L'École de spécialisation en psychothérapie brève stratégique, basée sur le principe de l'apprentissage par la pratique, est principalement structurée sur travail d'application, avec la plupart des heures consacrées, après une formation théorique initiale, à l'étude de la bande vidéo et à la pratique clinique réelle.

DEUX PREMIÈRES ANNÉES

Outre les heures consacrées à l'enseignement théorique de base, le travail des deux premières années est principalement axé sur l'étude, en collaboration avec l'enseignant, de bandes vidéo concernant des thérapies réalisées de la première à la dernière séance sur des pathologies individuelles. Chaque cas est analysé séance par séance communication, relation et technique utilisé pour le traitement et la résolution du cas.

Une attention particulière sera portée à la technique de l'entretien clinique qui en bref la thérapie stratégique est à la fois diagnostic et intervention, puisqu'elle est capable, dès la première séance, de modifier et de restructurer la perception de la personne par rapport à son problème.

DEUXIÈME DEUX ANNÉES

Par la suite, au cours des troisième et quatrième années, chaque étudiant aura la possibilité de suivre, en co-thérapie avec Giorgio Nardone, de trois à cinq patients et pourront observer les thérapies réalisées par le Directeur de l'École à travers le circuit fermé des caméras afin de pouvoir entrer au cœur de leur métier.
Les cas suivis et complétés feront l'objet de l'élaboration finale du mémoire de Spécialisation.

DURÉE DU COURS ET PRÉSENCE

L'école de spécialisation en Psychothérapie Stratégique Brève a une durée de 4 ans.
La rentrée universitaire se fait en janvier et se termine en décembre, entrecoupée d'une pause estivale d'un mois.

Les cours sont organisés le week-end, deux cours par mois le samedi ou le dimanche plus un week-end complet (samedi et dimanche) tous les deux mois, afin de permettre la fréquentation des personnes engagées professionnellement en semaine.

Une présence minimale de 70% du total des heures est requise.

Pour être admis à l'École de spécialisation en psychothérapie brève stratégique, un diplôme en psychologie ou en médecine et chirurgie et une inscription dans les registres professionnels respectifs sont requis. Peuvent également être admis les diplômés non encore inscrits dans leurs registres respectifs, qui réussissent l'examen d'État à la 1ère session suivant le début du cursus.

L'admission nécessite une évaluation d'aptitude formulée sur la base d'un test écrit et d'un entretien visant à s'assurer des motivations, de la maturité psychologique du candidat et de l'aptitude personnelle à apprendre l'approche stratégique de la thérapie.

EXAMEN D'ADMISSION

Pour s'inscrire, il est nécessaire de réussir l'examen d'admission aux dates prévues.

Les demandes d'admission à l'examen, téléchargeables sur la page suivante, doivent être envoyées par courrier recommandé au plus tard une semaine avant la date de l'examen, accompagnées des documents suivants :

  • Certificat de diplôme, avec liste des examens passés, (à envoyer ultérieurement dans le cas des étudiants de premier cycle)
  • Attestation d'inscription à l'ordre des Psychologues ou des Médecins (ou déclaration de pouvoir passer l'examen d'État dans le cadre de la première session utile et d'être conscient que dans ce cas toute admission se fera avec réserve).
  • Un programme documenté, des qualifications académiques, scientifiques et professionnelles
  • Deux photos d'identité et une copie d'une pièce d'identité.

Les places disponibles seront attribuées en fonction du résultat de l'examen.

FRAIS D'ABONNEMENT

4,200 XNUMX euros par an (acomptes éventuels à convenir lors de l'inscription).

Pour plus d'informations:
Ricardo Falsetti
Responsable commerciale

Tel: 392 / 5588548
Mail: info@centroditerapiastrategica.com

TEXTES DE REFERENCE RECOMMANDES POUR LE TEST D'ADMISSION

RECHERCHE ET PUBLICATIONS

NOS JOURNÉES PORTES OUVERTES

Le Centre de Thérapie Stratégique ouvre ses portes aux diplômés en Psychologie et Médecine qui souhaitent s'initier au cursus quadriennal de Spécialisation en Psychothérapie Stratégique Brève (Thérapie Stratégique Brève, Modèle de Giorgio Nardone).

Formulaire Journée portes ouvertes

Pourquoi s'inscrire dans une école de psychothérapie

 

 

Considération n°1 (éthique)

Aider les autres est le plus beau métier du monde, mais il faut savoir le faire.
La plupart des personnes qui choisissent de devenir psychologues sont motivées par un grand désir de contribuer au bien-être des autres, d'aider les personnes dans le besoin, de faire preuve d'empathie et de solidarité. Mais tout cela, hélas, ne suffit pas pour aider. La grande motivation derrière le choix d'être « psy » ne sert à rien si elle n'est pas appuyée par des compétences spécifiques et un apprentissage technique sur le « comment faire ».

Tous ces aspects qui, malheureusement, ne sont pas assurés pendant les 5 années d'études universitaires. Il devient donc indispensable pour le jeune diplômé de se doter d'une véritable formation post-universitaire qui lui donne les outils indispensables pour exercer au mieux son métier. Et il n'y a pas de formation plus complète que celle dispensée par une bonne école doctorale.

Considération n°2 (économique)

Aider les autres est le meilleur travail au monde, mais en tant que travail, vous devez pouvoir y vivre.
Le nombre de diplômés en psychologie ne cesse d'augmenter et malheureusement aussi celui de jeunes psychologues qui se retrouvent dans des emplois non qualifiés ou qui n'ont rien à voir avec leurs études. Malheureusement, on ne peut pas vivre uniquement de "diagnostic" et de "réadaptation psychologique" : trop de concurrence, politiques sanitaires et sociales inadaptées, et bien d'autres raisons qui dépassent ce débat.

Si un diplômé en psychologie veut vivre de son travail, il a besoin d'une qualification reconnue et d'une position claire dans le monde du travail. La figure du psychothérapeute est désormais largement reconnue et de plus en plus de personnes recherchent une aide de ce type comme alternative à celle de type pharmacologique. Bref, la psychothérapie peut se vivre et aussi bien, faire le travail pour lequel vous avez étudié et que vous aimez avec efficacité et satisfaction.

Considération n°3 (stratégique)

Aider les autres est le plus beau métier du monde, mais il faut des outils concrets et efficaces pour le faire.
De nombreux jeunes psychologues privilégient les formations courtes de troisième cycle, comme les masters, souvent par nécessité ou par illusion d'économiser du temps et de l'argent. En réalité, le master choisi comme alternative à l'école de psychothérapie ne représente qu'une économie en apparence, car il n'offre pas une préparation similaire à celle d'une école (et dans ce monde il faut être très préparé si on veut travailler) ni la titre nécessaire pour se démarquer des autres. Dès lors, mieux vaut « partir plus tard pour arriver plus tôt », en choisissant une école de spécialisation qui donne des outils concrets et efficaces pour bien exercer le métier.

Le choix du type d'école de spécialisation est donc également fondamental. Après un cursus universitaire entièrement vécu sur les livres, il est indispensable que l'école de psychothérapie dispense une formation « sur le terrain ». Une école qui permet aux étudiants de voir de vraies thérapies (éventuellement en direct ou au moins en vidéo), de pouvoir entrer en co-thérapie avec un thérapeute expert, d'avoir une véritable interaction avec les patients, leur permet d'acquérir ces outils et compétences qu'aucune lecture de livres peut garantir.
Les mots sont des outils thérapeutiques puissants (et dangereux) comme un scalpel, lire un livre sur la façon de les utiliser ne suffit pas pour savoir comment le faire.

Combiner les 5 années d'université avec encore 4 années de théorie vous permettra d'obtenir le titre de psychothérapeute, mais cela ne vous permettra pas de concourir avec succès dans le monde du travail. Au moment de choisir l'école de spécialisation, faites donc semblant de savoir comment s'organise le parcours de formation en 4 ans, participez aux journées portes ouvertes que la plupart des écoles organisent aujourd'hui, parlez aux étudiants et alumni, afin d'être sûr de choisir un parcours réellement qualifiant. .

Considération n°4 (purement personnelle)

Aider les autres est le meilleur travail au monde.
Aller dans une école de psychothérapie est une expérience intense, belle, enrichissante. Quiconque sort d'une école de psychothérapie sans en avoir été profondément transformé ou s'est trompé d'école, ou n'a rien appris.
De mes 4 années d'études supérieures en psychothérapie, j'ai non seulement emporté la passion et les compétences avec lesquelles j'exerce mon travail depuis près de 20 ans, mais aussi les amitiés les plus importantes de ma vie, l'envie de continuer à étudier et de former moi-même, le désir de m'améliorer constamment.

Grâce à ces 4 années j'ai appris à faire le meilleur métier du monde, ce que je souhaite que chacun de vous puisse faire car, comme disait Confucius, "Choisis le métier que tu aimes et tu ne travailleras jamais, même pas un jour dans toute ta vie".

Roberta Milanese (Psychologue-Psychothérapeute, Spécialiste en Psychothérapie Stratégique Brève.

Demande d'information

Demande d'informations
Envoi
extraits de code PHP Propulsé par: XYZScripts.com